Maison BBC, RT 2012, BEPOS

Maisons BBC avec Lafarge

Faire construire votre maison est un choix qui vous permettra de constituer un patrimoine durable, avoir plus de confort, d’espace de vie mais aussi de réaliser des économies de charges en particulier sur le chauffage.

Chez Maisons Balency, nous respectons la réglementation thermique « RT 2012 ». Vous bénéficierez donc d’une maison aux performances énergétiques élevées dite « Basse Consommation ».

Afin d’anticiper la prochaine « réglementation thermique 2020 » (RT 2020), pour répondre parfaitement à vos souhaits et dans le cadre de la charte Constructeur Citoyen, nous vous proposons d’étudier ensemble les combinaisons possibles pour concevoir, chiffrer l’investissement supplémentaire et réaliser votre maison en version ‘‘ ENERGIE POSITIVE ’’. Pour cela demandez à l’un de nos conseillers commerciaux, à l’occasion de vos prochains rendez-vous, une étude spécifique en version « ENERGIE POSITIVE ».

L’expérience des Maisons Balency avec la maison Balency-Lafarge à énergie positive

Maisons Balency et Lafarge ont remporté la médaille de Bronze du Challenge des Maisons Innovantes dans la catégorie « Figure libre » en 2010.

Conçue pour une clientèle éco-citoyenne, la maison démontre qu'il est possible dès aujourd'hui de conjuguer performance environnementale et confort de vie des occupants.

Maisons Balency et Lafarge

1) Un bâti ultra performant

Les règles d'or de la conception ont été mises en application pour optimiser les consommations énergétiques : une création bioclimatique, une enveloppe très performante, associées à une très faible perméabilité à l’air. Les équipements choisis permettent d'atteindre une consommation de 35 kWh/m².an (label BBC à 65), hors production d'électricité photovoltaïque ! Celle-ci permet d'atteindre le seuil de bâtiment à énergie positive, avec un CEP de -17,3 kWh/m².an.

Bati ultra performant avec Lafarge

2) Garantissant un confort optimal

Le confort d’usage de la maison Balency-Lafarge est une priorité dans sa conception aux niveaux thermique, acoustique ou visuel, parce que l'augmentation des performances ne doit pas se faire au détriment du plaisir de vivre dans une maison individuelle.

Vue intérieur de la maison Lafarge Maisons Balency

3) Sous une architecture contemporaine séduisante

Issue du catalogue des Maisons Balency et résolument tournée vers ses occupants, la maison présente une architecture contemporaine s'inscrivant dans la tendance sociétale de l'éco-conception, y ajoutant la possibilité de personnaliser sa façade et anticipant les besoins de modularité intérieure.

Une solution globale pour un confort thermique optimum

Contrairement aux constructions traditionnelles, la maison Balency-Lafarge a recours à une solution globale qui allie matériaux et équipements performant pour un plus grand confort. Cette solution s’appuie sur le trio suivant :

  • Des protections solaires, brise-soleils, pergola Ductal®, verrière électrochromique, pour se protéger de la surchauffe,
  • Une construction en béton, grâce à son inertie thermique, il permet d’accumuler l’excédent de chaleur,
  • Une verrière automatisée, évacuant les calories, la nuit, en s’ouvrant légèrement quand il fait plus frais dehors que dedans.

De plus, la maison Balency-Lafarge atteint le niveau A de l'étiquette énergie du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) et l’étiquette A pour les émissions de gaz à effet de serre.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Maison RE2020 : la réglementation environnementale pour des bâtiments plus écologiques.

Une nouvelle réglementation a vu le jour dans le secteur du bâtiment, et plus précisément de la construction neuve, ayant pour mot d’ordre la réduction des émissions de CO2. L’objectif ? Réaliser des bâtiments bas carbones et améliorer leurs performances énergétiques ainsi que le confort des habitants lors de fortes chaleurs estivales. Engagé pour la préservation de l’environnement et le bien-être des générations futures, Maisons Balency a développé des solutions de maisons neuves durables et écologiques. Renforcement de l’isolation, développement de systèmes plus performants ou encore utilisation d’énergies renouvelables nous permettent de vous proposer des maisons plus économes en énergies. RE2020 : mode d’emploi L’heure est au changement : la RT 2012 cède la place à la réglementation environnementale 2020. Dès le 1er janvier 2022, elle s’appliquera sur tous les dépôts de permis de construire sur l’ensemble du territoire national. Cette nouvelle réglementation s’engage pour la construction de maisons : Plus économes en énergie, Plus confortables aussi bien en été qu’en hiver, Plus respectueuses de l’environnement. Quelles sont les exigences de la RE2020 ? Les exigences réglementaires évoluent. Anciennement, avec la RT 2012, seuls deux critères étaient pris en compte : Le Bbio définissant le niveau de performance de l’enveloppe du bâtiment, Le Cep définissant le niveau de performance de ses équipements. Désormais, avec la RE2020, les repères évoluent et les critères s’enrichissent : La surface habitable (SHAB) devient la seule surface de référence. Les données météorologiques sont mises à jour et sont plus contraignantes. Six nouveaux critères sont à respecter, chacun soumis à un seuil maximal : 3 critères de performance énergétique : le Bbio, le Cep et le Cepnr. 1 critère de confort thermique : le DH. 2 critères d’impact carbone : l’ic énergie et l’ic construction. La maison doit respecter 3 critères liés à sa performance énergétique : Le Bbio Comme pour la RT2012, ce critère définit le niveau de performance énergétique de l’enveloppe du bâtiment. Seule différence : son seuil maximal augmente et impose désormais une performance supérieure d’en moyenne 30%. Le Cep Cinq usages sont pris en compte dans le calcul de la consommation en énergie primaire du bâtiment (Cep) : le chauffage, l’éclairage, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement. Le Cepnr Ce critère s’apparente au Cep mais concerne uniquement les énergies renouvelables. Dans son calcul, les consommations en énergies renouvelables sont égales à zéro. Par exemple, la partie de la maison chauffée au bois aura une consommation jugée nulle dans cet indicateur, le bois étant considéré comme une énergie renouvelable. Ce principe s’applique pour toutes les énergies renouvelables autoconsommées par la maison, comme le photovoltaïque. Ainsi, l’utilisation des panneaux rayonnants électriques va s’estomper au fur et à mesure pour laisser place à celle du poêle à granulé. La maison doit respecter 1 critère lié à son confort d’été : le DH pour « Degré-Heure » d’inconfort Le DH cumule, sur une année complète, le dépassement (en degré) et la durée (en heure) en comparaison à la température limite d’inconfort fixée à 26°C. Prenons un exemple concret : si la température intérieure est de 31°C pendant 3h, on obtient 15 degrés heure d’inconfort (5°x 3 heures). Pour mesurer efficacement ce DH, des seuils ont été définis. Si l’indice est inférieur au seuil bas, fixé à 350, le bâtiment est qualifié de confortable en été. S’il est compris entre le seuil bas et le seuil haut, fixé à 1250, le confort de la maison n’est pas optimal mais reste tolérable. Dans ce cas de figure, une consommation forfaitaire de climatisation vient pénaliser les deux Cep, même si la maison n’est pas équipée d’une climatisation. Enfin, s’il dépasse 1250, la conception de la maison doit être revue pour cause de non-conformité. Pour respecter cet indicateur et ses seuils, l’utilisation de solutions passives, comme les volets roulants pilotés ou les brasseurs d’airs, va être favorisée. La maison doit respecter 2 critères liés à sa performance carbone Indicateur carbone Énergie « ic énergie » Cet indicateur prend en considération l’impact carbone de la consommation d’énergie de la maison sur sa durée de vie estimée à 50 ans. L’arrivée de la RE2020 sonne donc la fin du gaz pétro-sourcé et agit en faveur d’une énergie plus décarbonée : l’électricité, le bois. Indicateur carbone Construction « ic construction » Cet indicateur se réfère à l’impact carbone des produits utilisés dans la construction de la maison, à compter de leur fabrication et jusqu’à leur fin de vie, pour une durée fixée de 50 ans. Ce critère va favoriser de nouvelles solutions de construction, intensifier l’utilisation de produits biosourcés et inciter nos partenaires industriels à réduire l’empreinte carbone de leurs matériaux et matériels. Suite à cette nouvelle réglementation, Maisons Balency se doit de s’adapter et de veiller au respect de ces 6 critères, bien que cela complexifie la conception des maisons. Au-delà de ces nouvelles exigences réglementaires, la RE2020 va imposer, comme pour la RT2012 : A minima de 1/6 de surface ouverte, en évitant d’augmenter ce ratio de manière à limiter le DH, Un suivi des consommations, soit par mesure soit par estimation, Une perméabilité de l’air d’a minima 0.6, soit avec une mesure, soit avec une démarche qualité, Une VMC conforme, avec une mesure de débit aux bouches. La RE2020 constitue un nouveau défi pour notre entreprise. Pour chacune de nos maisons, nous nous engageons à travailler avec l’expertise d’un bureau thermique indépendant et à calculer systématiquement les performances énergétiques. La RE2020 est applicable à tous les projets de construction dès le 1er janvier 2022. Deux contrôles seront réalisés pour veiller à son bon respect : Une vérification au dépôt du permis de construire en mairie, Une vérification à la réception de la maison, qui donnera lieu à la délivrance du certificat de conformité au permis de construire. Ces contrôles de conformité seront réalisés par un organisme de contrôle tiers. Votre constructeur Maisons Balency vous remettra, après validation de cet organisme, le certificat de conformité de votre maison. Cette réglementation, ce sont des exigences inédites pour nous constructeurs, mais ce sont des garanties pour vous, clients, qui amélioreront votre quotidien et celui des générations futures : Une économie d’énergie conséquente, Un confort inégalé, été comme hiver avec : Une température équilibrée toute l’année en Degré-Heure (DH), Une qualité d’air intérieur assurée par une VMC contrôlée, Un confort sans courant d’air parasite avec une perméabilité limitée. Une valorisation du bien importante à la revente Un investissement pérenne Un engagement vertueux pour la planète Un patrimoine pour les générations futures YRYS, une maison en avance sur les réglementations À l’image du concept YRYS, les bâtiments basse consommation sont le futur du secteur de la construction. Les standards écologiques ne cessent d’évoluer, permettant ainsi aux occupants de réaliser des économies significatives sur leur facture de chauffage et de réduire leurs émissions de CO2. Ainsi, la consommation se situe actuellement entre 40 et 65 kWh du mètre carré et ne va cesser de diminuer avec la nouvelle réglementation environnementale. Le groupe HEXAOM a depuis longtemps pris de l’avance sur le secteur en développant son concept YRYS en 2018, une maison à énergie positive combinant un mode d’habitat sain, écologique et économique. Grâce à ses nombreuses innovations, ce concept est une avancée indéniable vers l’objectif national de réduire de moitié les émanations de gaz à effets de serres d’ici à 2030. Plusieurs solutions d’énergies renouvelables ont été intégrées au bâtiment comme une toiture photovoltaïque et une solution de bois énergie, mais aussi une Smart Flower, produisant de l’électricité stockée sur un système de batterie à faible empreinte environnementale. YRYS représente l’habitat de demain : une maison confortable, connectée, avec une faible consommation en énergie.De l’éclairage au design, en passant par la domotique et la maintenance des équipements, toutes les fonctionnalités proposées facilitent la vie des habitants dans un environnement sain. Maisons Balency et HEXAOM s’engagent au travers de la RE2020 à bâtir l’avenir avec des maisons plus économes en énergie et plus respectueuses de l’environnement. N’hésitez pas à vous rapprocher de nos conseillers pour toute question relative à cette nouvelle réglementation.
Lire la suite

Permis de construire : Maisons Balency s’occupe de tout !

Même si le parcours d’une construction de maison individuelle peut s’avérer fastidieux, il devient bien plus simple dès lors que vous avez choisi le bon partenaire. Vous avez fait l’acquisition d’un terrain, trouvé le constructeur idéal dans le cadre d’un contrat CCMI (lien page CCMI) et élaboré ensemble le projet de votre futur foyer. Vient désormais l’étape tant redoutée du permis de construire, réputée laborieuse et tatillonne. Dans le cadre de son accompagnement de qualité, Maisons Balency se charge de la préparation du dossier et des démarches nécessaires. Une fois le modèle choisi parmi un vaste panel de plans, vous pouvez vous concentrer sur l’obtention de votre financement l’esprit plus libre.   La demande du permis de construire en détails   Tout l’intérêt de cette autorisation pour faire construire votre maison réside dans la vérification de sa conformité en adéquation aux règles d’urbanisme et d’environnement. Le formulaire cerfa pour la construction d'une maison individuelle et ses annexes doivent être remplis en quatre exemplaires et envoyés en lettre recommandée avec accusé de réception auprès de la mairie de votre futur lieu d’habitation.   Les documents suivants doivent être joints avec le formulaire : Un plan de situation du terrain ou plan cadastral. Un plan de masse des constructions. Un plan des façades et des clôtures. Un plan de coupe. Plusieurs photos du terrain. Un montage ou dessinafin de visualiser l’intégration de la future construction dans son environnement. Une notice descriptive des aménagements prévus.   Maisons France Confort se charge de la conception des différents plans et réalise une étude thermique afin de fournir les attestations de conformité au Ric, du Bbio et du Cepmax en matière de conception bioclimatique.   Une fois la demande envoyée, que se passe-t-il ?   Un document vous est envoyé par lettre recommandée avec avis de réception dans les 15 jours suivant le dépôt, précisant la date et le numéro d'enregistrement de la demande. En cas de pièces manquantes, l’administration vous invite à les fournir dans un délai de 30 jours suivant le dépôt. Sans réponse à la date établie, votre demande entraine la validité de votre permis de construire. Le délai d’instruction est d’environ 2 mois et la réponse est généralement notifiée par courrier. Durant ce laps de temps, la mairie s’assure de l’avis favorable des services des eaux et de l’électricité locale, ainsi que des syndicats intercommunaux d’assainissement et d’alimentation en eau potable. Valable 2 ans, le permis de construire vous permet de donner suite en toute légalité à votre projet de construction. Il ne reste plus qu’à l’afficher sur le lieu du chantier de manière bien visible depuis la voie publique, et ce pendant toute la durée des travaux.   Pour plus d’informations, contactez l'agence la plus proche de chez vous !
Lire la suite